Libye: le CNT tourné vers l’avenir avec l’Iran et la Russie

Lors d’une conversation téléphonique avec le chef du Conseil National de Transition libyen, Moustapha Abdeljalil, le ministre iranien des Affaires étrangères Ali Akbar Salehi a insisté sur la nécessité de renforcer les liens entre Téhéran et Tripoli. Il a félicité le chef du CNT pour « la victoire de la révolution du peuple musulman libyen », soulignant « la nécessité de consolider et de développer des relations entre les deux pays ».


4dntvuhh2yeo4npyb3igdet73odaolfbkkz9hwf1zlfazs6esyad8f352egu0h.jpg
De son côté, Moustapha Abdeljalil a tenu à exprimer ses salutations au guide de la Révolution islamique d’Iran, au Président de la République d’Iran et au peuple iranien. Il a exprimé sa gratitude pour l’aide humanitaire accordée par l’Iran au peuple libyen durant la période difficile qu’il a traversée. M. Abdeljalil a également affirmé son soutien au développement des relations entre les deux pays, exigeant le retour de l’ambassadeur d’Iran en Libye. Il espère que les actions de l’ambassade d’Iran à Tripoli seront réactivées, et souhaite que le ministre iranien Ali Akbar Salehi se rende prochainement en Libye dans le cadre d’une visite officielle.

Le chef du CNT a par ailleurs abordé le cas de l’Imam Moussa Sadr, philosophe et leader religieux chiite libanais, né en Iran en 1928 et porté disparu le 31 août 1978 lors d’une visite officielle en Libye. Il a déclaré qu’il était essentiel que son pays fasse toute la lumière sur cette affaire et parvienne à un résultat tangible. Pour sa part, le ministre iranien des Affaires étrangères a invité le chef du CNT à visiter la République islamique d’Iran dès que possible.

Nous nous retrouvons dans la même situation que lors de l’intervention – sous de faux prétextes – des États-Unis en Irak, mais à des stades différents. L’Occident, et en particulier la France, n’ont pas su en tirer toutes les leçons. Le CNT sera en effet complètement changé lorsqu’il aura pacifié la Libye. Il ne sera plus tel que nous le connaissons aujourd’hui, il disparaîtra de la scène politique libyenne pour laisser place à d’autres alliances. Alors, les instigateurs de cette ingérence occidentale subiront un effet boomerang. Les promesses faites par le CNT à ceux qui l’ont soutenu (OTAN, France, Grande-Bretagne, etc.), seront caduques.

http://www.partiantisioniste.com/communications/libye-iran-developpement-des-relations-bilaterales-0866.html

 ———————————————————————————————————–

Le Conseil national de transition libyen est prêt à envoyer une délégation en Russie pour discuter de questions économiques, a annoncé dimanche à Moscou le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

307980.jpg

« Le CNT a souhaité envoyer ses représentants chargés de l’économie à Moscou et nous avons confirmé notre disposition à les accueillir », a indiqué le ministre russe à l’issue d’entretiens avec son homologue brésilien.

Les sociétés russes réalisaient une série de contrats en Libye avant qu’un conflit armé n’éclate entre l’opposition et le régime de Kadhafi dans ce pays. Les Chemins de fer de Russie s’est vu confier la construction d’un chemin de fer à grande vitesse long de 550 km reliant Syrte à Benghazi. Les sociétés pétrolières russes Gazprom Neft et Tatneft et l’agence russe d’exportation d’armements « Rosoboronexport » coopéraient aussi avec la Libye. Les rebelles ont récemment promis de respecter tous les contrats passés avec le régime de Kadhafi.

Vendredi dernier, un responsable de l’administration présidentielle russe a indiqué que les autorités russes défendraient les intérêts des sociétés nationales en Libye.

http://fr.rian.ru/world/20110904/190833388.html

 

 

cotedivoireverite |
la ville de DEMBENI |
assibondry789 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La mini serre.
| didyousayamerica
| The raspoutine news