Charlie hebdo : 5 membres de la LDJ (la Ligue de Défense Juive) inculpés ?

manwithmolotovcocktail.pngLa LDJ (la Ligue de Défense Juive) serait à l’origine de l’incendie dans la nuit de mardi 1er à mercredi 2 novembre au cocktail molotov des locaux du journal « Satirique » Charlie hebdo, l’information divulguée sur Wikistrike puis retiré du sit, (faisant état de menace de mort) et qui présentera ses excuses plus tard à la ldj !

capturepleincran09112011125936bmp.jpg
WikiStrik était présent dans le commissariat (selon leur dires)!

capturepleincran09112011131524bmp.jpg

Toujours selon Wikistrike : De source policière confidentielle 5 membres de la LDJ pro-israéliens âgés de 21 à 26 ans auraient avoué être à l’origine de l’incendie criminel. La demande d’adhésion de la Palestine à l’ONU a motivé cette attentat.Les motivations des membres du « commando » étaient double.

1° Discréditer la communauté musulmane en lui faisant porter la responsabilité de l’incendie et donc contribuer à la stigmatisation de l’Islam.

2° Faire oublier le débat sur la demande d’adhésion. des Palestiniens dans les médias en se focalisant sur l’incendie de Charlie Hebdo. 

manwithmolotovcocktail.png

L’information a été démenti sur le sit de la LDJ :

La Ligue de Défense Juive dénonce la rumeur diffusée par le site wikistrike et reprise sur les sites islamistes et propalestiniens de la participation de membres de la LDJ dans l’incendie des locaux de Charlie Hebdo.

La LDJ condamne sans aucune restriction l’incendie des locaux de l’hebdomadaire satirique
Evidemment ces accusations sont totalement fausses. Les auteurs de ces calomnies auront à y répondre. Depuis le site wikistrike a retiré cet article. http://www.wikistrike.com/article-attentat-de-charlie-hebdo-un-des-suspects-de-l-incendie-actuellement-en-garde-a-vue-serait-membre-88295987.html

Lien :  /http://www.liguedefensejuive.com/

Qui informe Wikistrike ?

La source de cette information vient de Twitter, une personne se prénommant « l’informatrice zélée » et se disant journaliste est à l’origine de cette histoire.

capturepleincran09112011131828bmp.jpg

Wikistrike regrette maintenant d’avoir fait suivre l’information, et donnera le nom de l’informatrice à la LDJ. (solidarité goy)

capturepleincran09112011123918bmp.jpg

Avant de divulguer des informations, il est important d’avoir des informateurs crédibles mais surtout des preuves avant toute chose.

Et félicitation à la blogosphère qui a cherché à connaître la vérité au lieu de se lancer dans l’insinuation comme le font nos politiques et journalistes en accusant les musulmans d’en être à l’origine, bien que l’enquête ne révèle rien . Et il serait bon d’avoir des preuves de la part de L’informatrice qui maintient ses propos.

Cela n’empêche pas Techouva de glisser une petite quenelle à mes copines de la LDJ :

Constituée en France en octobre 2000, revendiquant entre 500 et 1000 membres, la LDJ ne compterait en réalité qu’entre 50 et 100 membres actifs.

La Ligue de défense juive (LDJ) est la filiale française de la Jewish Defense League créée par le rabbin Meir Kahane en 1968. Militant d’extrême droite et chef du mouvement Kach, auteur de déclarations racistes, le rabbin Kahane a été assassiné en novembre 1990 dans un hôtel de New York.

L’impunité dont bénéficient ses militants radicaux intrigue, d’autant plus que la LDJ est interdite en Israël car considérée comme un mouvement terroriste : pourquoi les différents ministres de l’Intérieur qui se sont succédés depuis sa création n’ont-ils pas pris l’initiative de la dissoudre ? Le gouvernement avait pourtant dissous le groupe d’extrême droite Unité radicale en 2002 en application de la loi du 10 janvier 1936 (Loi sur les groupes de combat et milices privées), après la tentative d’attentat manquée de Maxime Brunerie contre le président de la République Jacques Chirac le 14 juillet 2002.
On apprenait même dans l’émission Compléments d’enquête consacrée à l’antisémitisme et diffusée sur France 2 le lundi 20 septembre 2004, que les membres de la LDJ s’entraînaient dans un bâtiment officiel à Paris, où ils suivaient des cours de krav maga, l’art martial de l’armée israélienne, avec la bénédiction des services de police !

En France, le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP) et la Ligue des droits de l’homme (LDH) réclament la dissolution de la Ligue de défense juive et du Bétar.

26 mars 2002 : Une centaine de personnes, selon la police, ont manifesté à l’appel de la Ligue de défense juive, devant le siège de l’Agence France-Presse à Paris, accusant l’agence de « désinformation » dans la couverture du conflit israélo-palestinien, a rapporté l’AFP. La LDJ a estimé que« l’AFP est la source principale de la désinformation en France ».

7 avril 2002 : heurts lors d’une manifestation du CRIF à Paris impliquant des membres du Betar et de la LDJ. Un commissaire de police a été grièvement blessé à l’arme blanche. L’auteur présumé serait un membre du Betar ou de la LDJ, selon divers témoins. Dix personnes ont été interpellées mais seul un activiste a été condamné à quatre mois de prison dont deux avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de soins psychiatriques et interdiction de détenir une arme. Il était jugé en comparution immédiate, mardi 9 avril 2002, devant la 23e chambre du tribunal de grande instance de Paris, pour port d’arme prohibé.   

1er novembre 2004 : une cinquantaine de personnes manifeste devant l’hôpital Percy de Clamart (Hauts-de-Seine) pour dénoncer la présence de Yasser Arafat, venu se faire soigner, en scandant « Arafat, salaud, les Juifs auront ta peau », « Arafat assassin », « Israël vaincra ». Ils ont été finalement repoussés par des CRS. Selon des policiers sur place, les manifestants appartiendraient à la Ligue de défense juive. (Source : AFP 1er novembre 2004)   

30 septembre 2003 : des témoins du procès d’Alexandre Attali, gestionnaire du site amisraelhai.org, poursuivi pour incitation à la haine raciale, auraient été menacés dans l’enceinte même du tribunal de Paris par des membres de la LDJ71,72.

13 novembre 2003 : le président du MRAP, Mouloud Aounit, affirme avoir été agressé à l’institut du Val Mandé par des individus casqués. Le MRAP met en cause des membres de la LDJ.   

30 décembre 2003 : Des membres de l’Association générale des étudiants de Nanterre sont agressés au Tribunal administratif de Paris par une quinzaine de personnes. Anthony Attal, un des responsables de la LDJ63, est condamné en septembre 2004 à dix mois de sursis dans cette affaire.    

28 septembre 2004 : une séance de dédicace de l’écrivain Alain Soral dans une librairie parisienne est attaquée par un groupe de 20 à 30 personnes, faisant six blessés et des dégâts matériels. Ces agresseurs appartiendraient à la Ligue de défense juive ou au Betar selon l’Observatoire du communautarisme. L’agression a été condamnée par le Maire de Paris, Bertrand Delanoë. La LDJ a démenti toute implication.   

2 mars 2005 : 4 individus qui, selon l’Observatoire du communautarisme, seraient membres ou proches de la LDJ, agressent l’humoriste Dieudonné le jour de son arrivée en Martinique pour une tournée.   

8 janvier 2009 : 3 élèves du Lycée Janson de Sailly dont deux d’origine maghrébine sont agressés et légèrement blessés lors d’une distribution de tracts de la Ligue de Défense Juive. L’organisation nie toute implication et condamne cette agression.   

24 juin 2009: Un groupe d’une quinzaine de personnes entre en force dans la mairie de Vitry sur seine afin d’en découdre avec le service d’ordre du Parti communiste, le jour de la nomination « Citoyen d’honneur » du leader politique palestinien Marouane Barghouti condamné à la prison à vie en Israël pour plusieurs attentats. Le MRAP impute cette intrusion à la LDJ.   

3 juillet 2009: Dans l’après-midi, cinq personnes se réclamant de la LDJ saccagent la librairie Résistances (liée au mouvement CAPJPO), dans le 17e arrondissement de Paris, occasionnant des dégâts matériels.Le 7 juillet, la LDJ dément être impliquée. Le 8 juillet, la police arrête cinq proches de l’organisation, dont un mineur. Le 10 juillet, jugés en comparution immédiate, les quatre majeurs sont condamnés à quatre mois prison avec sursis et à indemniser les victimes. Le mineur devait être présenté à un juge pour enfants.   

30 mars 2010 Au moins deux des suspects dans le meurtre de Saïd Bourarach semblent avoir des liens avec la section française de la LDJ.   

Le 29 octobre 2010, un membre de la LDJ comparaît à la 17ème chambre correctionnelle pour menace de mort envers les dirigeants de CAPJPO. Des membres de son groupe viennent le soutenir, tandis que des militants pro-palestiniens viennent eux soutenir Olivia Zemor. Cette dernière, accompagnée de Nicolas Shahshahani et d’un gendarme, décide de se rendre aux toilettes lors de la pause. Le groupe croise alors dans les couloirs du Palais deux membres de la LDJ, dont un mineur. Des insultes puis des menaces de mort sont proférées, et les deux militants sont immédiatement interpellés. Ils sont placés en garde à vue et des peines de sursis leurs seront infligées.   

Le 21 novembre 2010, la LDJ organise, avec l’association Europe-Israël, une manifestation contre une exposition d’œuvres du photographe allemand Kai Wiedenhöfer au Musée d’art moderne de la Ville de Paris, qui montre des victimes palestiniennes de la guerre de Gaza de 2008-2009, provoquant l’intervention de la police et la fermeture quelques jours de l’exposition suite à une altercation avec la sécurité du musée.   

Le 5 mai 2011 : une vingtaine de membres de la LDJ interrompent violemment une conférence donnée par l’association France-Palestine à la mairie du XIVe arrondissement de Paris. Sept de ses membres sont interpellés par la police.   

Le 11 septembre 2011 : le porte parole de la Ligue de défense juive française, Amnon Cohen, annonce que l’organisation recrute « des Juifs avec une expérience militaire pour défendre les colonies » lors des marches de manifestations palestiniennes prévues entre les 19 et 25 septembre

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Pensetouseul
 

 

cotedivoireverite |
la ville de DEMBENI |
assibondry789 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La mini serre.
| didyousayamerica
| The raspoutine news