Lee Zeitouni juive, victime de chauffards juifs à la double nationalité

Une jeune professeur de gym Israélienne Lee Zeitouni a été percutée mortellement sur un passage protégé par deux Français sortant de boîte de nuit  au bord d’un 4×4 le 16 septembre dernier. Les deux Français « Claude KHAYAT et Eric  ROBIC » ont immédiatement embarqué dans un avion direction la terre promise « France », sachant que la France n’extrade pas ses ressortissants, ils ont choisi cette option, préférant être jugé en France plutôt qu’en Israël, malgré que la famille de la victime réclame aujourd’hui l’extradition des deux Français afin qu’ils soient jugés en Israël. Les circonstances du décès de la jeune femme suscitent encore un vif émoi en Israël et un certain sentiment anti-français, le chanteur Patrick Bruel en a fait les frais, les comités de soutien à la famille de Lee ont interrompu son concert à Tel Aviv le mercredi 28 décembre, en brandissant des panneaux sur lesquels étaient écrits en hébreu et en français « Justice pour Lee ».

Lee Zeitouni juive, victime de chauffards juifs à la double nationalité  dans Actu f972384c-36c3-11e1-98cf-6d556582fa77-300x198

Le fiancé de Lee Zeitouni, Roi Peled, montre des photos des deu Français responsables de la mort de la jeune femme Crédits photo : JACK GUEZ/AFP

Ce que les médias ne disent pas, c’est que les deux Français « Claude KHAYAT et Eric  ROBIC » ou plutôt « Claude Isaac KHAYAT et Eric Yann ROBIC » sont juifs, de ce fait automatiquement citoyen Israélien, et donc ce pose le problème de la double nationalité qui est en désavantage dans le cas présent pour Israël, cela rappel cette phrase de Kouchner « Je suis juif quand ça m’arrange » ici on est Français ou Israélien quand ça arrange grâce à notre judéité, sauf qu’aujourd’hui nos deux Français sont dénués de leur judéitée, j’ai envi de dire bienvenue chez les goys.

Ce n’est pas sans rappeler un certain Julien Soufir, de confession juive, franco-israélien,  qui poignardera un commissaire de police français Alexis Marsan le 7 avril 2002 et fuira vers Israël, ce même Julien Soufir qui a été soustrait à la justice française contrairement à Fofana, en rajoutera une couche 5 ans plus tard, en Israël cette fois en tuant de sang froid un chauffeur de taxi : Tayssir Kariki. Fier de son exploit il déclarera:  » je n’ai rien ressenti. C’était comme égorger un animal. Les arabes sont des animaux. Ils n’ont pas d’âme, ils sont comme des animaux. »  Il sera déclaré « irresponsable » par le tribunal de Tel-Aviv le 17 juin 2007. Pour ce qui est du Commissaire, il mettra deux mois avant de mourir dans une indifférence la plus total.

A noter que l’un des deux courageux barbares « Claude Isaac KHAYAT » s’est fait contrôlé à 156 km/h vendredi 30 décembre sur l’A8 à hauteur de Saint-Maximin (Var), payera son amende pour reprendre la route à bord de son véhicule qu’il avait loué à l’aéroport de Nice.

Trois mois après la mort de Lee Zeitouni, les deux Français qui ont heurté mortellement cette Israélienne de 25 ans à Tel-Aviv seront jugés en France. C’est ce que l’ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, s’est chargé mardi d’expliquer à la Knesset, en réponse à leur demande d’extradition. «Depuis 2004 la loi française n’autorise pas l’extradition de ses citoyens vers des pays ne faisant pas partie de l’Union européenne», a fait valoir le diplomate.LIEN

 

Pensetouseul

Liens utiles :

 

Israël-France : Lee Zeitouni, victime de chauffards à la double nationalité

France : l’assassin de Lee Zitouni arrêté pour excès de vitesse

Les proches de Lee Zeitouni veulent un procès en Israël

Patrick Bruel- son concert à Tel Aviv perturbé

Julien Soufir le fofana juif

 

cotedivoireverite |
la ville de DEMBENI |
assibondry789 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La mini serre.
| didyousayamerica
| The raspoutine news