Mort du journaliste Gilles Jacquier: Mohammed Ballout un témoin gênant

Les spéculations vont bon train sur la mort du journaliste Français Gilles Jacquier tué mercredi 11 février par un obus à Homs, en Syrie ,« une source proche du président français » (?) Nicolas Sarkozy via le Figaro nous apporte une intuition sans preuve : « Nous penchons pour une manipulation », tout en soulignant qu’il n’existait pas de « preuve » à ce stade.

collègue de Jacquier – Mohammed Ballout, correspondant de la BBC – présent au moment du drame

 

Pourtant un témoignage de premier ordre devrait mettre la puce à l’oreille des hautes autorités de l’Etat, ainsi que des nombreux journalistes qui voient un de leur collègue se faire tuer lâchement, à savoir maintenant jusqu’où les journalistes vont collaborer avec Jupé et Sarkozy ? Il est assez incroyable qu’un témoignage comme celui de Mohammed Ballout ne soit pas mis en avant, ni même des images de ce journaliste -correspondant de la BBC - présent le moment du drame pour nous livrer sa version des faits. Voici son témoignage :

« Nous étions deux délégations de journalistes étrangers présents ce mercredi après-midi à Homs. La première, escortée par le ministère de l’information syrien, était composée, outre moi-même, de journalistes des chaînes américaines CNN et CBS et de l’AFP. La seconde délégation était escortée par une religieuse libanaise et comptait dans ses rangs Gilles Jacquier et un autre journaliste de France 2, cinq Belges, deux Suisses, deux Libanais et un journaliste syrien« . « Nous avons fait le tour des hôpitaux, poursuit Ballout, dans les quartiers de Homs qui sont toujours sous le contrôle de l’armée et, vers 15 heures, mon groupe a quitté le secteur alaouite de Zahira. Quelques instants plus tard, devant l’hopital de Zahira, un attroupement s’est formé de militants pro-Assad qui ont commencé à scander des slogans favorables au régime. Soudain, une roquette RPG a frappé la foule. Huit activistes pro-Bachar ont été tués sur le coup, il y a eu des blessés également.

Ce témoignage est pourtant d’une très grande clarté. Les activiste pro-Bachar étaient clairement visés (huit en mourront) ainsi que le journaliste Français Gilles Jacquier qui en s’approchant des cadavres se fera tuer par une seconde roquette tirée par les gangs armés soutenues par “L’Observatoire Syrien” basé à Londres.

Pensetouseul

Lien:

MANIPULATION DES AUTORITÉS SYRIENNES

Un journaliste de France 2 tué à Homs par des rebelles

Mort de Gilles Jacquier : Juppé s’enfonce résolument

 

 

cotedivoireverite |
la ville de DEMBENI |
assibondry789 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La mini serre.
| didyousayamerica
| The raspoutine news