Archives pour la catégorie Actu

Les États-Unis menace la France et l’UE pour imposer leurs cultures OGM

Sur le site de Wikileaks on peut lire ce document, dénommé 07PARIS4723 datant de décembre 2007 et émanant de l’ambassade américaine.

Pour être diplomate américain sur le Vieux Continent, mieux vaut aimer le maïs transgénique. C’est ce qui ressort de câbles diplomatiques révélés par WikiLeaks. Les officiels s’y révèlent très inquiets des précautions européennes en la matière. Le 14 décembre 2007, la France sort de son Grenelle de l’environnement. L’ambassadeur américain à Paris, Craig Stapleton, adresse un message au département…

Classé par l’ambassadeur Craig Stapleton; raisons 1,4 (b), (d) et (E).

1. ) Résumé : La Mission de Paris recommande au Secrétaire général adjoint de renforcer notre position de négociation avec l’UE sur la biotechnologie agricole avec la publication d’une liste de représailles lorsque l’extension de la « Période de délai raisonnable » aura expiré.

À notre avis, l’Europe n’avance pas mais recule sur cette question, et la France joue un rôle de premier plan, avec l’Autriche, l’Italie et même la commission. En France, le processus de l’environnement « Grenelle » est mis en œuvre pour contourner les décisions fondées sur la science en faveur d’une évaluation de « l’intérêt commun. » Combiné avec le principe de précaution, c’est un précédent avec des implications bien au-delà de la cutlture du maïs Monsanto lun.-810.

Aller vers les représailles montrera clairement que la voie actuelle a des coûts réels pour les intérêts de l’UE et pourrait aider à renforcer les voix pro-européennes de la biotechnologie. En fait, le côté pro-biotech en France – y compris au sein de l’union des fermes – nous ont dit que des représailles est la seule façon de commencer à transformer ce problème en France.

2. ) Ce n’est pas seulement un intérêt bilatéral. La France jouera un rôle de leader dans l’étude européenne renouvelée de l’acceptation de la biotechnologie agricole et son approche à l’égard d’une régulation de l’environnement plus générale.

La France attend de conduire les États membres de l’UE sur cette question au cours de la présidence slovène qui débute en Janvier et par le biais de sa présidence au second semestre de l’année. Nos contacts ont clairement fait savoir qu’ils chercheront à étendre la politique nationale française au niveau de l’échelle européenne et ils croient qu’ils sont à l’avant-garde de l’opinion publique européenne en luttant contre les OGM.

Ils ont noté que les Etats membres ont été peu disposés à soutenir la commission des sanctions sur l’Autriche et ses interdictions nationales illégales. Le GOF voit l’examen décennal de l’autorisation de la Commission du MON 810 et une révision du processus de l’EFSA comme une opportunité clé pour prendre en considération des changements de préférences de société vers une autre (reftels).

3. ) Un des principaux résultats du «Grenelle» a été la décision de suspendre la culture Monstato MON 810 en France. Tout aussi dommageable est la GOF de réengagement apparent du « principe de précaution. » Sarkozy a publiquement rejeté une recommandation de la Commission Attali (lors de l’examen de la compétitivité de la France) afin de s’éloigner de ce principe, qui a été ajouté à la Constitution française sous Chirac.

4. ) France, la nouvelle «Haute Autorité» sur la biotechnologie agricole est faite pour faire reculer la prise de décision fondée sur la science. L’autorité récemment formée est divisée en deux collèges, un collège scientifique et un second groupe, incluant la société civile des scientifiques sociale pour évaluer l ‘«intérêt commun» de la France.

La première tâche de l’autorité est de donner un avis sur le Monsanto MON 810. Dans l’intervalle, toutefois, le projet de loi de biotechnologie soumis à l’Assemblée nationale et au Sénat pour un examen urgent, pourrait rendre toute la plantation issue de la biotechnologie impossible dans la pratique. La loi rendrait les agriculteurs et les entreprises de semences légalement responsables de la dispersion du pollen et ouvre la voie à de démesurément grandes distances de culture. La publication d’un registre pour identifier les cultures OGM à l’échelle de la parcelle, est peut-être la mesure la plus significative étant donné la propension des militants à détruire les cultures d’OGM dans les domaines.

5. ) Les GOF et la Commission ont indiqué que leurs actions respectives ne doivent pas nous alarmer, car ils ne concernent que l’interdiction de culture plutôt que des interdictions d’importation. Nous voyons l’interdiction de la culture comme une première étape, au moins par les partisans anti-OGM, qui vont après demander l’interdiction ou la limitation des importations (un proche collaborateur du ministre de l’Environnement nous a dit que les gens ont le droit de ne pas acheter de la viande fournie par de la biotechnologie des aliments, même si elle a reconnu qu’il n’y avait pas de base scientifique possible pour une distinction fondée lors de l’alimentation).

En outre, nous ne devrions pas être prêts à céder sur la culture à cause de notre implication dans les entreprise de semences et de plantation en Europe et parce que les agriculteurs, une fois qu’ils ont eu une expérience avec la biotechnologie, en deviennent les plus ardents défenseurs.

6. ) L’équipe de pays de Paris recommande que nous étalonnions une liste de cibles des représailles qui provoquent des douleurs dans toute l’UE, puisqu’il s’agit d’une responsabilité collective, mais qui se concentre aussi en partie sur les pires coupables. La liste devrait être mesurée plutôt que de vicieuse et doit être durable sur le long terme, car il ne faut pas s’attendre à une première victoire.

7. ) Le président Sarkozy a noté dans son discours à Washington, lors de la Session conjointe du Congrès, que la France et les États-Unis était « Alliés mais pas alignés ». Notre coopération avec la France sur une série de questions devrait se poursuivre parallèlement à notre engagement avec la France et le reste de l’UE sur la biotechnologie agricole (et la prochaine génération de gestion de l’environnement liée aux préoccupations commerciales). Nous pouvons gérer les deux à la fois dans le même temps et ne devons pas laisser un ensemble de priorités nuire à l’autre.

http://translate.googleusercontent.com/

 


 

 

Les poissons et les oiseaux se cachent pour mourir.

Rien à voir avec le feuilleton télévisé américain d’après le roman best-seller de Colleen McCulloug, non, mais avec de vrais oiseaux qui tombent du ciel pour des raisons encore inconnue.

http://www.abracadagascar.com/AuxSources/images/Escher/poissonOiseau.png
Un  phénomène fait écho à une série de pluies d’oiseaux morts aux Etats-Unis. la nuit du nouvel an quand 5000 carouges à épaulettes sont tombés raides sur l’Arkansas, en Louisiane environ 500 carcasses de volatiles se sont abattues sur une portion d’autoroute et sur une route enneigée du centre de la Suède, une centaine de choucas, sortes de petites corneilles, ont été découverts sans vie.

 Certain pense même qu’une attaque bactériologique Al Qaïda serait à l’origine de la mort des oiseaux, c’est la mode, mais plus sérieusement selon des experts ils seraient  morts de crise cardiaque a cause des feux d’artifices, ou encore à cause de la grêle autant dire qu’ils nous prennent vraiment pour des cons …Le problème de ses experts de pacotilles, est que tous les ans des milliers de feux d’artifices ont lieu et aucun phénomène de ce genre n’a été relaté, sans parler des 100.000 poissons de la même espèce, le sar tambour, retrouvés morts mais qui ne subissent pas les feux d’artifices sous l’eau (sic).

Alors Kentucky d‘abord, puis Arkansas, puis Louisiane et enfin  Suède ?

Le gouvernement américain  a été maintes fois coupables de tests illégaux d’armes biologiques Secret US Human expérimentation biologique  qui ont mutilé et tué non seulement les animaux, mais les humains en ayant délibérément inoculé le virus à des Américains avec la syphilis, le paludisme et d’autres agents bactériologiques.

En 1977 les auditions du Sénat sur la Santé et la Recherche Scientifique confirment que 239 secteurs peuplés avaient été contaminés avec des agents biologiques entre 1949 et 1969. Certains des secteurs incluaient San Francisco, Washington D.C., Key West, Panama City, Minneapolis et St. Louis. 

Dans le cadre d’une étude sur les effets de la pénicilline, des centaines de Guatémaltèques se sont vus inoculer des maladies sexuellement transmissibles entre 1946 et 1948, par des scientifiques américains.A l’origine de ce scandale, une étude financée par les autorités américaines entre 1946 et 1948 sur les effets de la pénicilline, découverte en 1928. Les scientifiques se demandent alors si l’antibiotique peut non seulement guérir la syphilis mais aussi prévenir la maladie. Comme la législation américaine n’autorise pas à mener de telles expériences sur l’homme, le directeur de cette étude, le médecin John Cutler, la met en place au Guatemala. Les chercheurs vont sélectionner comme cobayes des personnes vulnérables, tels que des malades mentaux. Environ 696 personnes participent à leur insu à cette étude. L’un des patients au moins est mort, sans qu’il soit établi si l’expérience est elle-même à l’origine de son décès. L’étude, qui n’a jamais été publiée, n’a apporté aucun résultat significatif.

Les armes scalaires électromagnétiques peuvent manipuler artificiellement l’environnement et pourrait être responsable de la mort en masse de ses animaux.  Nous savons pertinemment que plus d’une décennie le complexe militaro-industriel des États-Unis était au courant et impliqués dans les essais de cette technologie.

http://www.lefigaro.fr/international/

http://www.infowars.com/

 

 

 

 

Attentat d’Alexandrie :Une vidéo amateur révèle une personne pouvant être impliquée.

Cette vidéo amateur révèle une personne pouvant être impliquée dans l’Attentat d’Alexandrie.Le suspect rentre dans l’Eglise d’Alexandrie  peu avant l’explosion et ressort après la déflagration, vous remarquerez qu’il est la seul personne mobile sachant ou se diriger alors que pour les autres personnes, c’est la panique.Selon le sit almanar, certains médias Egyptiens ont soupçonné entre autre une organisation copte vivant à l’étranger et liée au Mossad d’être derrière l’attentat meurtrier contre l’église des saints à Alexandrie qui a coûté la vie à 21 fidèles coptes égyptiens.lien

http://korbo.info/wp-content/uploads/2010/08/mossad.jpg?capturepleincran05012011002249bmp1.jpg
La diffusion de cette vidéo amateur de l’attentat commis contre une église copte à Alexandrie est révélée sur http://www.rtlinfo.be/  mais curieusement coupée au montage, ou vous pourrez remarquer les quelques secondes manquantes de l’arrivé de l’individu suspect rentrant dans l’église.

Cliquer sur l’image ci-dessous pour voir la vidéo coupée au montage de RTLinfo.be :

 capturepleincran03012011215946bmp.jpg

Vidéo non coupée au montage :

(Commence à 37 secondes)

Image de prévisualisation YouTube

SaviorTv2 

pensetouseul.

L’UNESCO veut convertir la moitié de la population à l’homosexualité !

Selon l’évêque de Cordoue, en Espagne, qui rapporte les propos du ministre de la famille du Pape, le cardinal Antonelli, l’UNESCO se donne 20 ans pour que la moitié du monde devienne homo, grâce à « l’idéologie de genre » déjà enseignée dans les écoles.

http://infocatolica.com/files/autor/monsdemetriofernandezgr.jpg

Homélie de Mgr Demetrio Fernández González, 

Évêque de Cordoue, la fête de la Sainte Famille. 

Cathédrale de Cordoue, 26 Décembre, 2010

logofr.gifLe « ministre » de la famille dans le gouvernement du pape, le cardinal Antonelli, m’a dit il y a quelques jours à Saragosse que l’UNESCO a prévue pour les 20 prochaines années d’obtenir que la moitié de la population mondiale devienne homosexuelle. Grâce à divers programmes, comme l’introduction de l’idéologie du genre qui est déjà présente dans nos écoles.

Selon l’idéologie de genre, on ne naît pas homme ou femme, mais chacun choisit en fonction de sa fantaisie, et tous peuvent changer de sexe  en fonction de leur envies. Ici est la dernière «réalisation» d’une culture qui veut rompre complètement avec Dieu, Dieu le Créateur qui a mis dans notre nature la distinction du masculin et du féminin.

Lien ici et ici

L’idéologie du genre:

* Les théoriciens du genre pensent, comme Simone de Beauvoir, qu’« on ne naît pas femme, on le devient ». On naît « neutre » et c’est la société qui impose à chaque homme d’être homme parce qu’il a un sexe masculin et à chaque femme d’être femme parce qu’elle a un sexe féminin, avec toutes les inégalités que cela implique.

* Puisque le genre est une pure construction sociale, toute représentation sociale de la sexualité est artificielle.

* Puisque l’hétérosexualité n’est plus « évidente », toutes les formes de sexuation sont envisageables : homosexualité, bisexualité, transsexualité et toutes les autres formes de sexualité qu’inventeront les individus, au nom de la tolérance. Tout devient permis.

* Ces théories affichent clairement la volonté de détruire le modèle familial existant, vécu comme un conditionnement social et un obstacle à la revendication du droit à choisir son sexe.

 

L’idéologie du genre, ses conséquences sociales folles et sa structure psychotique.

 

 

 

 

 

Mgr Tony Anatrella a donné un interview a Zénit au sujet de l’idéologie du genre:

« une idéologie qui laisse entendre que l’homme n’est que le résultat de la culture et qu’il se construit indépendamment de la nature humaine et de lois universelles inhérentes à sa condition. La théorie du genre est le signe le plus problématique des idées actuelles sur l’homme.

Dans les pays occidentaux, nous sommes justement dans cette déstabilisation anthropologique et donc morale qui déséquilibre le lien social puisqu’on s’attaque au cadre porteur de la société. Elle se réalise dans la dérégulation financière au nom du libéralisme et de l’économie de marché, et dans la dérégulation anthropologique et morale en laissant croire que les normes se créent uniquement dans le consensus. Or ce n’est pas la discussion démocratique qui fait la valeur d’une loi, mais ce qui la fonde. Il y a ainsi des lois qui sont contestables du point de vue anthropologique. Son vote ne lui donne pas nécessairement une valeur morale. Il est du devoir de l’Église de le dire.

Ainsi s’installent un relativisme et un négationnisme des repères objectifs d’une anthropologie. Comment ne pas voir que l’on crée ici une nouvelle forme de violence ? Elle s’exprime à commencer chez les plus jeunes qui ont des difficultés à accéder aux dimensions objectives et symboliques de la relation aux autres et à la société. Chacun s’installe dans le désir d’inventer ses propres codes dans la volonté de les imposer aux autres. C’est le drame et le symptôme de certaines de nos cités. Nous ne sommes plus dans la recherche de normes transcendantes, des principes d’humanité, dans le sens où elles ne dépendent pas du sujet, mais du libre arbitre de l’interprétation aléatoire. Une anthropologie qui a le sens du développement humain, nous dit Benoît XVI, s’inscrit dans la perspective du bien commun qui rend compte de la dimension politique et de la dimension religieuse de l’existence. »

Dans Le divin marché Dany Robert Dufour développe cette logique folle dans laquelle l’idéologie du genre entraîne la société. Il écrit « Ils (les tenants de la notion de genre) pensent qu’il suffit que, dans mon discours, je me revendique comme voulant faire l’homme( ou la femme) pour que je devienne vraiment homme( ou femme). Du coup la norme devient celle de l’indistinction sexuelle. (…)le sujet post-moderne voudrait en effet qu’il lui suffise de paraître une femme, un homme, pour l’être. Or, il risque fort de déchanter parce que, être une femme, si je suis un homme, je ne le pourrai jamais : que je me fasse couper ou ajouter un lambeau de chair ou que je prenne des hormones ne changera jamais l’écriture génétique inscrite dans les chromosomes qui déterminent mon sexe.(…) la généralisation de la mise en place d’un rapport à soi et à l’autre, mensonger, (est) spécifique de la postmodernité . je veux absolument croire qu’il suffit que je fasse la femme pour que je sois une femme( idem pour celles qui font l’homme). Mais bien sûr, plus j’affirmerai que je le peux, plus le doute m’étreindra, et comme l’anxiété montera, il faudra bien que j’aie recours à d’autres que moi. Je demanderai alors à quelques sympathiques voisins de me croire, pour homologuer comme vrai mon mensonge. Mais il y aura toujours des récalcitrants, donc je voudrai absolument que la loi entérine ma revendication abusive et que le greffier inscrive « madame » sur mes papiers – alors même, que dans l’institution républicaine voisine, l’hôpital public, le médecin saura, par mes formules chromosomiques, que je suis un homme qui s’est fait couper quelque chose. Que je me mente à moi-même ne suffit donc pas, que mes amis mentent avec moi pas davantage, il faudra que je mette le législateur dans le coup et que toute la société mente avec moi pour que je puisse effectivement soutenir ce rapport mensonger à moi-même. ce qui se propage alors, c’est le spectre d’un mensonge généralisé qui aura tout bonnement forclos la vérité. »

Dans un autre de ses livres, La cité perverse, il explique la base psychotique sur laquelle repose les revendications des adeptes de la théorie du genre. Ce qui met en lumière pourquoi ils sont généralement férocement athées et adversaires de l’Eglise. « (la solution psychotique) dit que si Dieu est, alors je ne suis pas. Parce qu’être sujet, c’est être comme être comme tel assujetti, soumis, c’est-à-dire « mis sous ». Et être « mis sous », c’est ne pas être, car c’est être par délégation, par autrui, autrement dit, c’est se faire rapter son être par un Dieu voleur d’identité. » En effet, être sexuellement déterminé sans que l’on y soit pour rien, suppose que l’on a à recevoir sa détermination sexuelle. La solution psychotique refuse d’avoir à ce soumettre au réel et encore plus à l’idée qu’une Personne a présidé au choix de notre sexe. La solution psychotique dans son délire de révolte et de revendication cherche en fait à se revêtir des attributs divins. Son combat peut alors prendre deux formes « opposés et complémentaires » dit Dufour. « une forme paranoïaque, comme telle persécutée : il existe un Dieu qui ne cesse de vouloir me voler mon être, qui m’espionne et me persécute. Et une forme schizophrène et triomphante : Dieu, en fait, c’est moi.(…) Si la solution psychotique est coûteuse, c’est parce qu’elle pousse à entrer en concurrence avec le geste divin. et le geste divin par excellence, c’est celui de l’autofondation. Si je suis Dieu, alors, je peux me fonder moi-même, tout comme le Dieu de la Bible s’est fondé dans cette énonciation circulaire : « je suis qui je suis » ».

Julien Gunzinger

 

Lien : http://www.wmaker.net/

Lien utile : http://www.citeetculture.com

Petit rappel :« Le baiser de la lune »

 

Partis politiques : 71 millions d’euros leur ont été versés par l’Etat.

http://www.observatoiredessubventions.com/wp-content/uploads/argent-public-subvention-depense.jpgLe rapport sur le financement des partis pour l’année 2009 vient de paraître au Journal officiel . La Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques (Cnccfp) nous apprend que plus de 71 millions d’euros leur ont été versés par l’Etat, ce qui représente environ 39 % de leurs recettes .

Les partis ont dépensé plus de 181 millions d’euros pour 198 millions de recettes, note Le Monde.fr.

La suite :  http://www.lepost.fr/

1...1112131415

cotedivoireverite |
la ville de DEMBENI |
assibondry789 |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | La mini serre.
| didyousayamerica
| The raspoutine news